affiche_les_deux_terres_web

 

FESTIVAL LES DEUX TERRES

vendredi 1er avril 2016 :

///18h: À LA MÉDIATHÈQUE DE CANNES :
Vernissage de l’Exposition de Photographies de Nathalie Vu Dinh
Un film sur la danse de johanna Henritius.
////À LA MJC PICAUD
20 h 00 COMPAGNIE BAKHUS – CIRQUE DANSE
Ce spectacle de rue demandent à ses danseurs des aptitudes physiques proche des disciplines du cirque et de l’acrobatie.Cette approche chorégrahique impulse des déplacements plus libres et s’adapte à tous les types d’environnements. Ce spectacle est un savant mélange de performances, d’humour et de poésie et la mise en scène évolue au travers de l’univers de la mer.Les interprètes transforment les lieux en un monde hors du temps… Les poteaux électriques deviennent des mas de voiliers, l’asphalte se transforme en pont de bateau qui doit rester toujours propre, le banc public devient soudainle bar où les hommes oublient leur solitude.

20 h 30 CIE TIEWE ART – SERGE TSAKAP (CAMEROUN) : “MOTHER” – SOLO
« Mother » est un temps d’arrêt, un regard, un état des lieux après coup. Mother est un coup d’oeil dans le rétroviseur sur la vie qui s’écoule. »Mother » est une grâce, une douleur, une joie, une peine, un soleil et une pluie ayant parcouru toute mon existence. « Mother » c’est une ôde à la mère en tant que repère, pilier de la vie, juqu’au jour où il est arrivé ce qu’il est arrivé.

21 h 00 EVA FIGUERAS – CUATROS ELEMENTOS
Ce spectacle est se tourne vers une symbolique à mi-chemin entre le réel et l’imaginaire, au carrefour des sens et des émotions primaires qui nous traversent. « CUATROS ELEMENTOS » revient aux principes fondamentaux du flamenco, la rythmique et le compass’articulantautour des éléments: l’eau, le feu, l’air et la terre. Dans cette création Eva souhaite nous transporter au-delà des clichés traditinnels hispaniques vers une approche plus moderne de cet art classé au patrimoine culturel mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 2010.

21 h 45 MUSIQUES ACTUELLES – CONSERVATOIRE DE CANNES
Sous la direction d’Armand Reynaud (professeur coordinateur du département de jazz et de musiques actuelles), l’un des meilleurs groupes de musiques actuelles du Conservatoire de Cannes viendra vous interpréter des grands standard de la pop revisitée et personnalisée ainsi que quelques une de leurs compositions.Venez vous laisser envoûter par la voix exceptionnelle de Marie-Laure Colomba accompagnée par
ses musiciens, tous de grands talents.
Marie-Laura Colomba (Chant) ; Kevin Surfaro (batterie) ; Myriam Jean-Noêl (Chant) ; Aymeric Di Maggio (basse) ; Julien Ndiaye (saxophone) ; Armand Reynaud (direction/
clavier)

samedi 2 avril 2016 :
——————————
EN PLEIN AIR, ALLÉES DE LA LIBERTÉ, CANNES
A partir de 10h : Exposition d’Art / Artisanat Africain et Européen.

À PARTIR DE 16 h
Présentation de l’Atelier Danse animé par les choregraphes Serge Tsakap et Marius Moguiba.

17 h 00 CONCERT BADOU & LE WAT (WORLD ACOUSTIC TRIP)
World Afro-jazz (Senegal-France). Un premier album “Diame” a vu le jour en 2008. Le single “Listen to me” en 2010, a apporté confirmation de son talent et son savoir faire. Il entame en suite une grande tournée de six ans, qui lui fera gagner en expérience, partageant ainsi la scène musicale avec des icones africaines et internationales, telles que : Youssou N’Dour, Mulatu Estatke, Étienne M’Bappé, Ismaël Lo et Omar Pêne, entre autres.

HALL ET MJC PICAUD
19 h 00 : REPAS AFRICAIN: 15€ ­ PLAT+DESSERT+BOISSON ( BISSAP)

20 h 00 PROJECTION DU FILM “ELI DI BRITTO”

21 h 00 CIE TÉNÉ / JOHANNA HENRITIUS : “QUAND PERSONNE (NE ME) REGARDE” – SOLO
La solitude, la vie intime et la vie en société.. Le regard de l’autre influence profondément notre façon d’être et d’agir. Toujours parler, se donner une consistance, toujours courir, à côté des autres et séloigner de soi. Nous arrivons à nous sentir seul dans une foule. Il faudra mettre de côté, accéder à une solitude heureuse.  » Quand personne (ne me) regarde » pointe le décalage entre les besoins de la société et de l’individu. Le choc des idélogies et de la vie réelle. Pas seulement l’image de quelqu’un privé de son élan véritable mais aussi la symbolique d’un être qui se noie dans l’artificialité elle-même : Le miroird’une société coupée de ses racines naturelles. Un miroir déformant. Qui sommes-nous quand personne ne nous regarde . A la recherche des moyens de se reconstruire et de l’acceptation, quels sont les actes cachés qui vont amener vers la joie et la légéreté.

21 h 30 CIE KAROL DAVID – “MERCI” – SOLO
A travers cette performance, le chorégraphe souhaitait dire merci pour qu’on lui aie donné l’envie de monter sur scène ! Après, toutes ces années d’expérience en Afrique, c’est ici en France, que l’artiste vit de son art.

22 h 00 CIE LA PIERRE SACRÉE – V.I.E.
V.I.E s’il est vrai que l’homme est au centre de la vie, ne voudrait-il pas puiser en lui-même l’énergie vitale pour maîtriser l’enjeu du duel qui, au lieu d’opposer le déséquilibre et l’équilibre, les associer en faveur de osn bien-être.

22 h 30 CONCERT DONA FLOR ELECTRIC PROJECT : BRASIL MADE N’JAZZ
Ce quintet, c’est de la bombe ! Non seulement pour l’incroyable énergie qu’il dégage sur scène, mais surtout pour
le coeur qui transpire dans chacun de leurs morceaux ! Des musiques choisies dans l’immense répertoire de la MPB (Musique Populaire Brésilienne) et des compositions originales de Dona Flor dans lesquelles elle se raconte avec humour, nostalgie, passion , délicatesse, et toujours avec une extrême élégance. Jamais vulgaire, mais toujours populaire, ce groupe d’amis avant tout, laisse à chacun de ses passages une immense joie ! La complicité qui règne sur scène entre ces cinq personnages si di­ érents pourtant, montre une fois de plus que la diversité n’engendre que des richesses : harmoniques, dynamiques, rythmiques.Se définissant avant tout comme une citoyenne du monde, pour qui les frontières n’existent pas vues du ciel, Dona Flor ne pouvait s’entourer que de musiciens ayant le même coeur ! On découvrira Béa Alunni aux claviers, Franck Ledonne à la basse, Marc Giacomoni aux guitares et Cédric Ledonne à la batterie et aux percussions. Au Brésil, ils ont apporté une touche jazz, un soupçon d’Afrique, une pointe de world music et une pincée de classique. Un cocktail particulièrement délicieux, à consommer sans modération.

Tarifs 
ENTRÉE SPECTACLE + CONCERT (20 h) : 15€
ADHÉRENTS MJC PICAUD : 12€
PASS 2 JOURS : 25€
ATELIERS DANSE : 200€ la semaine (29 mars – 2 avril)
REPAS 19 h : 15€ (Le samedi 2 avril seulement)

Laisser un commentaire

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un commentaire